Bayonne: l’angle de la rue des Carmes et de la rue Port Neuf .
Cette façade porte depuis des années, l enseigne publicitaire d une marque de chaussures connue .
Une façon imaginaire de taguer le mur moyenâgeux en proposant une version personnelle de Méphisto .
Une conversation érotique entre un ange et une diablotine, sous l'œil de dieu et de Méphistophélès.
Discussion cordiale et drôle qui reste dans l’esprit de la convivialité basque .