Avant ce tableau, je n’avais jamais peint que des femmes demi-nues  et puis ….pourquoi pas... un nu d’homme : l’inspiration venant, j’avais envie de mettre tout ce qui pour moi relève du fantasme :les cheveux longs, les tatouages, la musculature ….j’ai choisi la logique BD accompagnée des tatouages Maorie pour apporter un éclairage plus profond sur le thème masculin .En Polynésie, plus un homme est tatoué plus il est puissant ….sur la toile j’ai posé du mortier pour donner un volume plus rugueux et renforcer la virilité du tableau .